Les blessés reviennent dans le jeu


Toutes Les Nouvelles

basketball en fauteuil roulant.jpgSur les dix hommes sur le terrain pour jouer au basketball en fauteuil roulant, aucun n'a plus de 26 ans, chacun a perdu au moins un membre lors de combats récents. Et aucune activité n'a fourni une meilleure thérapie physique ou émotionnelle que le temps passé sur le bois dur tous les jeudis.

«En jouant à ça, vous oubliez vos blessures. Vous faites vraiment.


Cette semaine-là, des membres de l'équipe de basketball en fauteuil roulant de l'Université d'Edinboro (Pennsylvanie) sont venus à l'hôpital Walter Reed pour mettre sur pied une clinique pour les anciens soldats, partageant leur stratégie et leurs compétences.



Jim Glatch, qui entraînera l'équipe des États-Unis aux Championnats du monde juniors de la Fédération internationale de basketball en fauteuil roulant, a amené deux de ses meilleurs joueurs: Tommie, qui a perdu les deux membres à cause d'une méningite vertébrale à l'âge de 4 ans; et Trevon Jenifer, diplômé de l'école secondaire de Huntingtown en 2006, né sans jambes.

Lire l'intégralité article de fond dans le Washington Post , ou regardez leur vidéo ci-dessous…