L'ONU plantera 9 millions d'arbres dans les zones de réfugiés


Toutes Les Nouvelles

semis de pinL'agence des Nations Unies pour les réfugiés s'est engagée à planter plus de 9 millions d'arbres cette année dans les zones de déplacement humain où les réfugiés ont utilisé les arbres, le bois, l'écorce et les feuilles pour survivre. L'effort sera coordonné avec la Campagne des Nations Unies pour un milliard d'arbres, qui a déjà planté 14 millions de plants depuis novembre…

`` Le principal problème dans les zones de déplacement est la déforestation, car les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur du pays doivent couper et collecter du bois pour cuisiner, pour fournir de la lumière, pour la construction et pour les ingrédients médicaux naturels et le fourrage '', a expliqué le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) Officier supérieur Valentine Ndibalema.


«Les gens abattent également des arbres pour créer des zones de culture ou pour vendre le bois sur les marchés et avoir un revenu supplémentaire.



Les dégâts qui en résultent sont une préoccupation majeure pour les pays hôtes et les populations locales car la terre peut mettre des années, voire jamais, à se rétablir. En réponse, le HCR a rejoint une grande campagne de plantation d'arbres menée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Le PNUE a lancé «Plant for the Planet: The Billion Tree Campaign» en novembre de l'année dernière et a jusqu'à présent remporté des promesses de plantation de plus de 960 millions d'arbres, alors que près de 14 millions ont été plantés à ce jour. L'agence encourage les individus, les communautés, les entreprises et l'industrie, les organisations de la société civile et les gouvernements à participer.

L'agence pour les réfugiés sollicitera l'aide des réfugiés eux-mêmes et de leurs communautés d'accueil alors qu'elle poursuit l'objectif de planter 9 millions d'arbres cette année. Des semis de divers types d'arbres sont en cours de production et seront distribués pour être plantés autour des abris et des maisons ou pour le reboisement des zones dénudées.

L'idée de la campagne du PNUE a été inspirée par la lauréate du prix Nobel de la paix Wangari Maathai, dont le mouvement Green Belt a planté plus de 30 millions d'arbres dans 12 pays d'Afrique depuis 1977.