Un drone révolutionnaire à financement participatif pourrait détruire toutes les mines terrestres en 10 ans


Toutes Les Nouvelles

Mine Coffee Drone-Kickstarter

Les civils dans des pays autrefois déchirés par la guerre sont toujours menacés par les batailles du passé à cause des mines terrestres non détonées qui se cachent sous terre.


Le déplacement et le désamorçage des mines terrestres a toujours été coûteux et chronophage - mais pas plus grâce à un drone soutenu par Kickstarter.



Massoud Hassani a commencé à campagne de financement participatif pour le drone Mine Kafon: un robot volant sans pilote qui utilise le suivi GPS et la numérisation 3D pour cartographier, détecter et faire exploser des mines terrestres dans le sol.


Bien que leur objectif était initialement fixé à 77 000 $, le flot de dons les a poussés à 173 000 $. Pour 17 € reversés, les contributeurs peuvent parrainer 7 500 mètres de détection de mines.

EN RELATION: Un ancien ingénieur de la NASA plantera un milliard d'arbres par an à l'aide de drones

Le drone a été salué comme une technologie révolutionnaire en raison de la façon dont il est 20 fois plus rapide et 200 fois moins cher que les méthodes actuelles comme les animaux et les démineurs.

Il y a encore plus de 100 millions de mines terrestres qui blessent au moins 10 civils par jour dans des pays comme l'Angola, l'Afghanistan, le Cambodge et la Colombie. En utilisant les technologies actuelles, le nettoyage ou même la détection de toutes les mines terrestres dans le monde entier prendrait plus de 1 100 ans.


PLUS: Aller son chemin? Un robot fait de l'auto-stop aux États-Unis et a besoin d'un ascenseur

Avec le drone Mine Kafon, cela pourrait prendre moins de 10 ans.

Grâce à la campagne de financement participatif, le drone entre dans une nouvelle étude pilote testant les conditions météorologiques et différents environnements. Une fois les données collectées, le drone sera présenté à l'ONU pour validation, puis mis en production en série.

(REGARDERla vidéo ci-dessous)


Diffusez les nouvelles - Cliquez pour partager