Nouveau parc national pour les tigres russes


Toutes Les Nouvelles

amur-tger-cub.jpgLes tigres menacés du nord de l'Amour (Sibérie) ont reçu un coup de pouce pour leur protection grâce à la création d'un nouveau parc national dans l'Extrême-Orient russe. Le gouvernement russe a signé un décret déclarant le nouveau parc national Aniyuiskii en décembre, ce qui en fait le troisième établi dans la province de Khabarovsk cette année, réduisant les pressions extrêmes exercées sur les tigres par l'exploitation forestière incontrôlée, la construction et les incendies de forêt.

Les habitats du & ldquo; tigre & rsquo; occupent plus des deux tiers du nouveau parc national d'Anyuiskii. Désormais, cinq à sept tigres sur 20 vivant dans le district de Nanai recevront des habitats protégés '', explique Yury Darman, responsable de la branche WWF-Russie de l'Amour.


& ldquo; Dans le même temps, le parc Anyuiskii sert de couloir écologique, qui relie les animaux du bassin de la rivière Anyui au reste de la population. Il deviendra un maillon de la chaîne de «l'éconet du tigre», un réseau d'aires protégées, qui est actuellement en cours de création par le World Wildlife Fund & rdquo ;.



Le parc national de 429 000 hectares (plus d'un million d'acres) situé sur la rive droite du fleuve Amour dans les montagnes Sikhote-Alin est le moins perturbé par l'activité humaine de la région. Son objectif principal est de protéger le groupe nordique des tigres de l'Amour.

L'idée de la création d'une zone protégée dans le bassin de la rivière Anyui a été exprimée dès les années vingt du siècle dernier par Vladimir Arseniev, un éminent écrivain, voyageur et scientifique russe. À la fin des années 90, le WWF et l'ONG Wildlife Fund, basée à Khabarovsk, ont commencé à concevoir un nouveau parc national ici.

Plus tard, d'autres organisations ont également contribué à la préparation de la documentation nécessaire, qui a été approuvée par le gouverneur de la province de Khabarovsk en 2001. Cependant, il a fallu encore six ans et de nombreux efforts pour que la région reçoive le «parc national» officiel. statut.