Les bibliothécaires se réunissent pour lire le Coran sur les étapes du bâtiment de Chicago


Le Plus Populaire

QuL'American Library Association et les bibliothécaires de tout le pays ont placé le Coran en tête de leur liste pour les titres célébrés lors de leur prochaine Semaine des livres interdits, du 25 septembre au 2 octobre 2010, un événement annuel célébrant la liberté de lire et son importance du premier amendement.

Les bibliothécaires seront rassemblés le 11 septembre sur les marches du siège de l'American Library Association à Chicago à 13 heures. pour une lecture publique du Coran.


«Les gens libres lisent librement», déclare Barbara Jones, directrice du bureau de l'ALA pour la liberté intellectuelle. «C'est un principe fondamental de la Constitution américaine et une mission fondamentale des bibliothèques publiques. Nous ne brûlons pas de livres, nous les lisons. '



«Les bibliothécaires d'Amérique ne resteront pas les bras croisés et ne laisseront pas l'ignorance régner», déclare Keith Michael Fiels, directeur exécutif de l'ALA. «Pour chaque brûleur de livre potentiel, il y a des milliers de lecteurs qui se prononcent pour la liberté de se réunir et de lire en paix ce qu'ils veulent.»
Célébrant également le multiculturalisme et le dialogue interconfessionnel, une bibliothèque publique de l'Oklahoma accueille un exposition d'œuvres d'art inspiré de la tradition musulmane.


Les livres présentés pendant Semaine des livres interdits , notamment To Kill A Mockingbird, Twilight, Catcher in the Rye, The Color Purple et Harry Potter, ont été la cible de tentatives de bannissement. Bien que certains livres aient été interdits ou limités, heureusement, dans la majorité des cas, les interdictions proposées n'ont pas abouti, tout cela grâce aux efforts des bibliothécaires, des enseignants, des libraires et des membres de la communauté pour conserver les livres dans les collections de la bibliothèque.