Les exercices chinois profitent aux personnes âgées


Toutes Les Nouvelles

Le Tai Chi et le Qigong (chee-kung) combinent des mouvements simples et gracieux et la méditation. Ce sont des exercices censés avoir des effets positifs et relaxants sur l'esprit, le corps et l'esprit d'une personne.

Dans deux études, des chercheurs de l'Université de l'Illinois ont découvert que les personnes âgées en bonne santé qui pratiquaient une combinaison de Qigong et de Tai Chi trois fois par semaine pendant six mois avaient des bienfaits physiques significatifs après seulement deux mois. . .
Non seulement les participants ont démontré des améliorations notables dans les tests contrôlés en laboratoire conçus pour mesurer l'équilibre et la force du bas du corps, mais l'étude qualitative a fourni des preuves spectaculaires de la façon dont des séances régulières de Tai Chi et de Qigong ont également amélioré la perspective mentale, émotionnelle et spirituelle des individus.


`` Les seniors ont dit: `` Maintenant, je peux mettre mes chaussettes et mes jeans comme d'habitude, debout au lieu de m'asseoir '', a déclaré Yang Yang, professeur de kinésiologie et maître de Tai Chi avec trois décennies d'expérience, qui a publié les résultats des études comme sa thèse de doctorat. Yang a déclaré qu'une femme avait noté qu'elle avait réduit le nombre de coups nécessaires pour nager à travers la piscine - de 20 à entre 11 et 14. Une autre a déclaré qu'elle était plus confiante dans sa capacité à monter les escaliers jusqu'à son grenier.



D'autres preuves ont montré des améliorations de la qualité du sommeil, de la concentration, de la mémoire, de l'estime de soi et des niveaux d'énergie globaux avec des séances régulières de Tai Chi et de Qigong.

Les déclarations positives des participants ont révélé comment ils se sentaient généralement mieux mentalement et physiquement:

&taureau; «J'ai le sentiment que je ne vais pas descendre aussi vite que possible. C'est une façon très positive de se sentir.

&taureau; «Je me sens plus optimiste & hellip; plus optimiste & hellip; plus d'espoir. J'ai augmenté ma durée de vie de 80 à 100. »

&taureau; «Vous ne pensez pas aux enfants de 70 ans qui apprennent de nouvelles choses qu'ils peuvent continuer à vivre & hellip; c'est tellement inattendu. Cela m'a fait me sentir beaucoup plus jeune & hellip; beaucoup plus jeune, disons, 10 ans. Quelqu'un qui n'a pas fait cela ne comprend pas à quel point cela m'a fait me sentir mieux.


L'étude quantitative comprenait 39 participants et un groupe témoin de 29; l'âge moyen des participants était de 80 ans. Chacun a reçu une batterie de tests de performance physique au début comme base de référence, puis de nouveau après des intervalles de deux mois et six mois.

Les chercheurs ont utilisé un certain nombre de mesures standard de l'activité physique, parmi lesquelles le support à une jambe ou SLS. Le SLS mesure la durée pendant laquelle un individu peut se tenir debout sur une jambe, les yeux fermés et les yeux ouverts.

«Les yeux ouverts, nous avons constaté une amélioration de 83% après deux mois», a déclaré Yang. «Les yeux fermés, nous n'avons pas vu de résultats - une amélioration de 29% - avant la fin de six mois. Mais quand vous voyez comment cela se traduit par des performances fonctionnelles & hellip; à quel point cela est important pour leur vie quotidienne - mettre un jean, faire l'épicerie, même la posture que vous avez lorsque vous tenez vos petits-enfants - les résultats sont significatifs.

«À l'heure actuelle, Yang est le seul à avoir réuni ces deux choses - le quantitatif et le qualitatif -», a déclaré le professeur de kinésiologie et de psychologie Karl Rosengren, Ph.D. de Yang. conseiller et auteur collaborateur des études de l'U. de I. «Habituellement, ils ne sont pas vus ensemble dans la même recherche.


C'est également le premier ECR de Tai Chi à évaluer les améliorations potentielles de l'organisation sensorielle chez les praticiens âgés, à évaluer si les améliorations de l'équilibre et de la force sont des prédicteurs significatifs d'une perte d'équilibre en laboratoire, et à évaluer la largeur de la posture en tant que mécanisme stratégique possible pour une amélioration stabilité posturale », a déclaré Yang.

En termes réels, on pense que les améliorations dans ces domaines réduisent les seniors & rsquo; risques de chute et de subir des conséquences potentiellement catastrophiques.

Il a également dit que le fort désir des participants à l'étude de continuer à pratiquer le Tai Chi et le Qigong au-delà des limites de la recherche est également révélateur.

Rosengren a déclaré que l'équipe de recherche de l'U. De I. envisage de continuer à étudier les liens entre le Tai Chi et le Qigong et les avantages de leur pratique pour les personnes âgées.


Yang est également le directeur du Center for Taiji Studies et l'auteur du livre Taijiquan: l'art de nourrir, la science du pouvoir (Publications de Zhenwu)