Un milliardaire promet de récompenser une femme de 70 ans qui a marché 10 miles pour aider les victimes du cyclone


Toutes Les Nouvelles

Cette grand-mère pourrait avoir une nouvelle vie après qu'un philanthrope milliardaire ait eu vent de sa détermination à aider les victimes du cyclone.

La femme, Plaxedes «Gogo» Dilon, a l'habitude de parcourir de longues distances autour de chez elle pour le travail. La veuve de 70 ans gagne sa vie en se réveillant à 4 heures du matin tous les matins afin de pouvoir parcourir la région pour vendre des vêtements.


Elle venait de rentrer chez elle à Harare, au Zimbabwe, plus tôt cette semaine, lorsqu'elle a entendu parler du cyclone Idai à la radio.



La tempête, qui est actuellement considérée comme l'un des pires cyclones tropicaux à avoir frappé l'hémisphère sud, a soufflé sur certaines parties du Mozambique, du Zimbabwe et du Malawi.


VOIR: Une mère prend une photo virale d'un technicien de câble réconfortant son fils handicapé pendant qu'il répare Internet

En apprenant les conséquences de la tempête, Dilon a immédiatement rempli un sac de fournitures de cuisine et de vêtements qu'elle avait l'intention de revendre afin de pouvoir tout apporter dans une zone de secours.

Sauf parce qu'elle n'avait pas d'argent pour un bus, elle a marché pendant 10 miles pour pouvoir apporter les fournitures à l'église presbytérienne des Highlands.

L'église a souligné sa bonne action en publiant une photo d'elle et de son énorme sac de fournitures sur les réseaux sociaux. Après avoir été partagé par des milliers de personnes, il a finalement attiré l'attention de Strive Masiyiwa.


Actuellement classée parmi les personnes les plus riches d'Afrique par Forbes , Masiyiwa et son entreprise ont dirigé l'effort d'intervention d'urgence pour fournir une aide aux régions touchées par le cyclone.

En lisant l'histoire de Dilon sur les réseaux sociaux, le magnat de la technologie a juré de la récompenser pour ses efforts.

'Ce qu'elle a fait est l'un des actes de compassion les plus remarquables que j'aie jamais vu,' a écrit Masiyiwa. «Quand ce sera fini, je vais la retrouver et l’inviter à venir me voir, si possible. Ensuite, je passerai du temps à prier avec elle. Ensuite, je lui construirai une maison, partout où elle voudra au Zimbabwe. Il disposera de l'énergie solaire et de l'eau courante. Ensuite, je lui donnerai une allocation mensuelle de 1 000 $ à vie. »

EN RELATION: Les bons samaritains paient des chambres d'hôtel pour héberger 70 sans-abri pendant le vortex polaire


Étant donné que Dilon est une arrière-grand-mère de neuf ans et une veuve de 11 ans, il est probablement assez prudent de dire qu'elle pourrait utiliser le soutien - mais lorsqu'on l'interroge sur sa bonne action, elle a simplement dit qu'il était de son devoir en tant qu'être humain de aider d'autres personnes.

«Etre capable de ressentir la douleur de chacun et de porter le fardeau de l'autre est ce qui rend l'humanité grande et meilleure que les autres espèces», a déclaré la grand-mère Le Sunday Mail avec un sourire. 'Ce que vous donnez dans le monde est ce que vous recevez en retour.'

Soyez sûr et partagez l'histoire inspirante avec vos amis sur les réseaux sociaux…